inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

20 mars 1893 : fin du procès du scandale de Panama

Le scandale de Panama, mêlant des hommes politiques, des journalistes et des grands noms de l'architecture au XIXe siècle dont Ferdinand de Lesseps et Gustave Eiffel, fut l'objet d'un procès retentissant en France. En effet, c'est à partir d'un projet insensé que cette affaire vit le jour. Ayant réussi avec brio le canal de Suez, Ferdinand de Lesseps pensa réitérer son exploit en 1879 en perçant l'isthme de Panama, au niveau de la Colombie à l'époque, entre l'océan Pacifique et l'océan Atlantique. De Lesseps devint alors le Président d'un congrès international qui se réunit à Paris le 15 mai 1879 pour étudier divers projets comme le percement d'un tunnel, d'une voie de chemin de fer et d'un grand canal. Agé de 73 ans, De Lesseps avait mis au point son propre projet et c'est celui-ci qui fut retenu soit la construction d'un canal de 75 kilomètres sans écluses, rappelant ainsi celui de Suez. Le budget devait être de 600 millions de Francs pour un chantier de douze ans.
Pour récolter des fonds, De Lesseps créa une société : la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama et les travaux purent commencer. Bientôt, les difficultés apparurent. Le terrain d'abord fait de montagnes élevées. Les ouvriers ensuite : les Chinois et les Noirs de Jamaïque furent décimés par la fièvre jaune et par des éboulements de terrain. L'on compta 20 000 victimes ! Le projet pharaonique du canal de Panama et ses difficultés firent bien vite reculer les banquiers. Sans argent, Ferdinand de Lesseps lança alors des souscriptions auprès de la population française qui, confiante, investit dans l'affaire. Pourtant, l'architecte, au lieu de dépenser ces sommes dans les travaux, fit des pots-de-vin à la Presse pour qu'elle se taise ou qu'elle minimise les difficultés de la construction. C'est ainsi qu'en sept ans, en 1887, De Lesseps avait déjà dépensé 1 400 millions de Francs pour n'avoir déblayé que la moitié du terrain ! On était bien loin du budget de 600 millions pour la réalisation complète... Impuissant, il fit appel à Gustave Eiffel qui construisait sa tour (inaugurée en 1889 lors de l'exposition universelle). Ce dernier, architecte connu et prestigieux, mit la main à la pâte et revisita le projet initial en lui imposant des écluses. Mais l'argent manquait encore et les épargnants, ayant à souffrir d'une crise économique, se voyaient mal investir dans le projet. Ferdinand de Lesseps se tourna alors vers les hommes politiques, en arrosant plus d'un dont Emile de Girardin, journaliste et député qui entra de fait au conseil d'administration de la Compagnie en vantant ses mérites. Ce n'est pas tout. De Lesseps versa des pots-de-vin à une centaine de ministres et de députés pour avoir le droit d'émettre un emprunt à lots (même Clemenceau bénéficia d'aides pour son journal). Ce furent près de quatre millions distribués pour corrompre les uns et les autres. Pour ce faire, Ferdinand de Lesseps s'allia avec un homme d'affaires d'origine juive, Cornélius Herz, mais aussi avec Jacques Reinach, israélite se faisant appeler « baron de Reinach », ce titre ayant été attribué jadis par le roi de Prusse... Bref, deux beaux escrocs. En 1888, l'autorisation d'émettre un emprunt à lots fut officielle mais malgré cela, la déchéance de la compagnie était inéluctable et elle fut mise en liquidation judiciaire le 4 février 1889. Cela provoqua la ruine de 85 000 souscripteurs ! Le scandale de Panama fut alors appelé « scandale du siècle » et fut dénoncé par Edouard Drumont en 1892, un journaliste antisémite qui publiait « La Libre Parole » en soulignant la participation de financiers juifs. Cette affaire eut pour conséquence de relancer l'antisémitisme en France et l'affaire Dreyfus éclata trois ans plus tard. Ce scandale se solda le 20 mars 1893, après un long procès, par la condamnation de l'ancien ministre des travaux publics, Baïhaut, à cinq ans de prison. Seul, il eut le courage d'avouer son implication dans l'escroquerie. Ferdinand de Lesseps et Gustave Eiffel s'en tirèrent à bon compte grâce à une prescription. Deux ans plus tard, De Lesseps devenu sénile, s'éteindra. Les répercussions du scandale de Panama furent énormes : relance de l'antisémitisme, désaffection des Français pour les investissements industriels, abandon du projet qui sera repris par les Américains. Le canal de Panama sera finalement inauguré le 3 août 1914.

Contributions de Cathy
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2008
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Saint Herbert

Cuthbert était un évêque en Angleterre, à Kindisfarne. Par la suite, il se réfugia dans un monastère en Irlande car il préférait la vie solitaire pour se consacrer à Dieu. Son ami, Saint Herbert, venait le voir tous les ans pendant quelques jours pour parler de Dieu. Ils moururent tous deux à quelques jours d'intervalle et à la même heure.


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2017 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies