inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

31 mars 1547 : décès de François Ier, le roi de la Renaissance française

Issu de la dynastie des Capétiens, François Ier tient son nom de François de la Rochefoucauld, son parrain. Fils de Charles d'Angoulême et de Louise de Savoie, il est aussi le cousin de Louis XII dont il a épousé la fille, Claude de France, et lui succède en 1515. Il prend les armes immédiatement pour récupérer le duché de Milan dont il est héritier par son arrière-grand-mère, Valentine Visconti. Il se bat vaillamment contre les Suisses et remporte la célèbre bataille de Marignan en récupérant ainsi Milan et en signant le traité de paix de Fribourg avec les Suisses. Deux autres traités de paix sont signés avec le Pape Léon X et Charles Quint. Celui-ci est de plus en plus puissant. Il détient les Pays-Bas bourguignons (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg) mais hérite aussi de l'Espagne en 1516 de sa mère et de ses terres américaines. Il revendique également le duché de Bourgogne, héritage de sa grand-mère, Marie de Bourgogne. En outre, il hérite de son grand-père Maximilien Ier de Habsbourg, du grand Empire Germanique en 1520. Il est désormais Empereur du Saint-Empire Germanique et toutes ses possessions encerclent la France. François Ier lui déclare la guerre mais ce ne sont que défaites jusqu'à la mort du Chevalier Bayard et la bataille de Pavie durant laquelle François Ier est fait prisonnier en 1525. Retenu pendant un an à Madrid jusqu'à la signature d'un traité dans lequel il doit abandonner la Bourgogne, la Flandre et le duché de Milan à son ennemi Charles Quint. En outre, ses deux fils François et Henri (le futur Henri
II) sont emprisonnés. Revenu sur ses terres, il renie ce traité et ses fils sont libérés contre une rançon de 2 millions d'écus d'or. La Bourgogne, fidèle à la France, refuse de rallier le Saint-Empire. La guerre d'Italie reprend de plus belle et s'achève en 1526. Parallèlement, dès 1524, il finance avec l'aide des marchands florentins de Lyon une expédition vers le Nouveau Monde. Giovanni da Verrazano va cartographier Terre-Neuve et fonder la Nouvelle-Angoulême qui deviendra la Nouvelle-Amsterdam avant d'être nommée New York. Jacques Cartier sera envoyé en 1534 et explorera le Saint-Laurent et le Québec (Nouvelle-France). Pour reprendre ses territoires pris par Charles Quint, François Ier décide de s'allier à Soliman le Magnifique qui règne sur l'Empire Ottoman (Turquie). Ensemble, ils combattent l'armée espagnole en Méditerranée. En outre, les deux pays passent des accords commerciaux. Les guerres d'Italie reprennent. François Ier perd presque toute son armée à Naples et doit conclure un traité à Cambrai en 1529. Veuf, il épouse Eléonore de Habsbourg, soeur de Charles Quint le 7 août 1530. Cinq ans plus tard, François Ier fait la conquête du duché de Savoie alors que Charles Quint envahit la Provence ; il est repoussé par le Maréchal Anne de Montmorency. Une trêve est signée en 1538 à Nice pour une durée de dix ans. Mais, Charles Quint refuse de laisser le duché de Milan à l'un des fils du roi et une autre guerre éclate en 1542. Finalement, une paix est signée en 1544 à Crépy (dans l'Aisne) qui laisse le Milanais au duc d'Orléans. Outre les guerres d'Italie, François Ier est aujourd'hui connu pour s'être très inspiré de la Renaissance italienne afin de la diffuser en France. Les plus grands artistes italiens travaillent pour lui comme Léonard de Vinci qui s'installera au Clos Lucé près du château d'Amboise. Il paraît que François Ier adorait le vieil homme et le considérait comme un père. Selon la légende, De Vinci serait mort dans ses bras. François Ier fait également venir un orfèvre, Cellini, et nomme des agents chargés de récupérer des oeuvres en Italie notamment de Michel-Ange, du Titien ou de Raphaël. Ce sont les débuts du Louvre. Côté littérature, il agrandit la bibliothèque royale et fonde le Collège de France ainsi que l'imprimerie royale. On retient aussi de lui ses merveilleux châteaux. Il poursuit le château d'Amboise, restaure Blois, entame Chambord (Léonard de Vinci participe aux plans). Il reconstruit le Louvre, édifie un nouvel Hôtel de ville à Paris puis remet en état le château de Saint-Germain-en-Laye. Sa plus grande oeuvre reste quand même l'agrandissement du château de Fontainebleau dans lequel il séjourne fréquemment. Au plan de la politique intérieure, ses dépenses de guerre et de construction vont considérablement affaiblir le royaume. Pour trouver de l'argent, le roi augmente les impôts (taille et gabelle), vend des bijoux, vend également des charges et des offices. Il va s'orienter vers une politique absolutiste prenant presque toutes les décisions avec l'aide de sa mère et de son conseiller Anne de Montmorency. Il décide également la construction de la ville du Havre (anciennement Franciscopolis). Au plan de la religion, la Réforme commence à envahir les états européens. Si au début, François Ier est assez tolérant, sa position va ensuite se radicaliser, prémisses des guerres de religion qui se dérouleront plus tard. Côté administratif, il impose le Français comme langue officielle à la place du latin et débute les enregistrements d'état civil. François Ier, l'amoureux des arts, l'inspirateur de la Renaissance Française, celui qui avait pris comme emblème la salamandre symbolisant le pouvoir sur le feu, décède d'une septicémie le 31 mars 1547 à Rambouillet. Il est enterré près de sa première épouse, Claude de France, à la basilique Saint-Denis. C'est son second fils Henri II qui va lui succéder.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             

Saint Benjamin

Benjamin vécut en Perse. Il était chrétien. Suite à la folie de l'évêque Ctésiphon qui brûla un temple païen, le roi Yezdigerd décida de persécuter les chrétiens pendant trois années. Saint Benjamin convertit quand même de nombreux mages adeptes du Dieu Soleil au christianisme. Il fut arrêté, torturé et condamné à mort par les gardes du roi car il préférait le Christ au Dieu Soleil.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies