inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

14 octobre 1066 : Guillaume le Conquérant gagne la bataille d’Hastings

Guillaume le Bâtard, duc de Normandie, descend de Rollon, le grand chef viking qui avait envahi la Normandie et s'était installé à l'embouchure de la Seine quelque 150 ans plus tôt. Or, à la mort du roi anglais Edouard le Confesseur, l'oncle de Guillaume, les grands seigneurs anglo-saxons élisent Harold Godwinson (beau-frère d'Edouard), un anglo-saxon très populaire, pour lui succéder sur le trône d'Angleterre. Guillaume ne l'entend pas du tout de cette oreille. Pour défendre ses droits, Guillaume de Normandie aidé par le Pape Alexandre III, rétorque qu'Harold lui avait promis la couronne sur un missel. Le Pape excommunie Harold pour parjure et Guillaume n'a plus qu'à regrouper ses hommes (environ 6 000). Il débarque en Angleterre alors qu'Harold vient de sortir d'une bataille contre les Norvégiens. Mais celui-ci rassemble ses forces et, accompagné d'une infanterie redoutée, vient au devant de Guillaume. C'est ainsi qu'il quitte Londres le 11
octobre et son armée fatiguée non seulement des combats précédents mais de cette longue marche, arrive près d'Hastings dans le comté de Sussex, dans le sud de l'Angleterre. La bataille d'Hastings (ou de Senlac pour reprendre le nom français) se produit entre les deux armées le 14 octobre 1066. Du côté d'Harold, les forces sont constituées d'Anglo-Saxons mais aussi de Danois. Du côté de Guillaume, l'on trouve des Normands, des Bretons, des Flamands, mais aussi des Francs et des Germains, qu'il s'agisse de gentilshommes ou de soldats plus humbles attirés par la promesse d'avoir des terres. Au début, le combat semble égal mais bien vite l'armée normande prend le dessus grâce notamment à la cavalerie et aux archers. Harold, qui s'est engagé lui-même dans la bataille, est blessé à l'oeil par une flèche d'archer et succombe sous les coups de quatre cavaliers. Sans chef, l'armée anglo-saxonne se disperse et Guillaume emporte la bataille d'Hastings. Rien ne peut plus empêcher Guillaume le bâtard et son épouse Mathilde d'être couronnés roi et reine d'Angleterre, ce qui est fait le 25 décembre 1066 en l'abbaye de Westminster à Londres. Sous son règne, le pays va se transformer. L'administration va être modernisée et Guillaume va éliminer les seigneurs anglais issus des Angles et des Saxons et partager les terres entre ses vassaux. C'est le début de l'Angleterre moderne. Par ailleurs, les Normands vont apporter avec eux leur langue d'adoption, le Français. C'est pourquoi l'on trouve quantité de mots d'origine française dans la langue anglaise. Guillaume de Normandie sera alors surnommé Guillaume le Conquérant et entreprendra moultes réformes, dont le premier recensement des hommes et des biens. Il fera également construire de nombreux châteaux dont la Tour de Londres, réalisée en pierres de Caen. Il devra pourtant se battre contre le comte d'Anjou Foulque le Réchin et contre le roi de France Philippe Ier. Devenu obèse, Guillaume se blesse au ventre alors qu'il est en train d'organiser le pillage de Mantes-la-Jolie. Il agonise pendant plusieurs jours près de Rouen et meurt le 9 septembre 1087. Son corps sera inhumé en l'église abbatiale de Saint-Etienne de Caen. C'est son fils Guillaume II qui va lui succéder en Angleterre et Robert Courteheuse, son autre fils, qui sera le nouveau Duc de Normandie (Robert II de Normandie). Aujourd'hui, l'on peut admirer la célèbre tapisserie dite « de la reine Mathilde » à Bayeux, qui retrace l'histoire de la Conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< octobre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
             

Saint Just

Just vécut dans la 2ème moitié de 4ème Siècle. Just fut le 13ème évêque de Lyon. On s'est qu'il faisait parti du concile d'Aquilée et du concile de Valence. Par la suite, Saint Just partit en Egypte où il finit sa vie. Après On récupéra son corps et le ramena à Lyon où il repose dans le mausolée de la nécropole de Saint Irénée.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies