inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

27 décembre 537 : inauguration de la basilique Sainte-Sophie de Constantinople

Devenue aujourd'hui un musée à Istanbul, la basilique Sainte-Sophie nommée aussi « Hagia Sophia » (sagesse divine) en grec, a été une église de Constantinople, l'ancienne Byzance. Une première église avait été commandée sur les ruines d'un temple dédié à Apollon par l'empereur Constantin Ier converti au christianisme en 325, sur une colline surplombant la mer de Marmara. Elle fut inaugurée après la mort de Constantin en 360. Moins de deux siècles plus tard, elle fut détruite et l'empereur Justinien donna carte blanche aux architectes Anthemius de Tralles et Isidore de Milet pour reconstruire une nouvelle basilique pour faire de Constantinople, la capitale de l'Empire Romain d'Orient, « la nouvelle Rome », en témoignant ainsi de la splendeur de son règne. Constantinople comptait alors un million d'habitants ! Pour construire la reine des basiliques, les
architectes employèrent 10 000 ouvriers et 100 maîtres maçons durant près de six ans, et se servirent des marbres, des colonnes, des sculptures des anciens temples grecs, phéniciens et égyptiens. Le travail fut titanesque suivant le plan rectangulaire des basiliques romaines et s'inspirant du Panthéon de Rome dans un style qualifié aujourd'hui de « byzantin ». Construite en briques, la basilique Sainte-Sophie comprend un revêtement intérieur fait de plaques de marbre. Une énorme nef carrée de 90 mètres de côté est surmontée d'une grande coupole centrale de 55 mètres de haut projetant une grande lumière naturelle se reflétant dans le marbre, « une lumière céleste » dit-on. Certaines briques légères portent des inscriptions en grec « C'est Dieu qui l'a fondée, Dieu lui portera secours ». En effet à l'époque, la grande Rome n'était plus qu'un souvenir et la mode était à l'ancien grec. Le 27 décembre 537, la basilique Sainte-Sophie fut inaugurée en grandes pompes par Justinien et son épouse Théodora. À cette occasion, Justinien déclara : « Je t'ai surpassé, Ô Salomon ! » en faisant référence au grand roi juif qui construisit le Temple de Jérusalem. Il fit d'ailleurs placer une statue de Salomon admirant la basilique. Il s'agissait en effet d'un édifice énorme, la plus grande église de la ville et d'Europe (on la nommera « la grande église »). Elle devint par la suite une cathédrale catholique romaine au XIIe siècle jusqu'au départ des Croisés. Puis, les Ottomans s'emparèrent de Constantinople au XVe siècle et transformèrent Sainte-Sophie en mosquée, certaines mosaïques étant recouvertes de plâtre au lieu d'être détruites par les Islamistes qui considéraient la représentation de l'homme comme blasphématoire mais qui rechignaient à détruire de telles oeuvres d'art. Les Ottomans y rajoutèrent des minarets. La basilique Sainte-Sophie devint ainsi un modèle et pour les architectes occidentaux du Moyen Âge (basilique Saint-Marc de Venise) et pour les autres mosquées ottomanes conçues par Soliman le Magnifique au XVIe siècle. C'est en 1934 que Sainte-Sophie fut transformée en musée grâce à l'intervention de Mustafa Kemal Atatürk. Inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco, la basilique Sainte-Sophie a fait l'objet récemment de travaux de restauration mais il est difficile de choisir entre la restauration des anciennes mosaïques chrétiennes et les créations artistiques musulmanes qui leur ont succédé. Aujourd'hui, Sainte-Sophie est l'un des monuments les plus importants de l'époque médiévale.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< décembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Saint Jean

Saint Jean l’Evangéliste croyait fort en Jésus Christ et se proclama : « le disciple que Jésus aime ». Ce Saint détenait une place importante dans la vie de Jésus : il était présent pendant la Transfiguration, à la Cène et au Calvaire ; il était toujours très proche du Christ et c’est à lui que Jésus confia sa mère devant la croix. Une fois le Christ mort, la mère de ce dernier partit vivre avec Saint Jean, qui écrivit le 4ème Evangile. Un jour où Saint Jean était vieux, l’empereur Domitien le fit exécuter en le plongea dans de l’eau bouillante ; la légende raconte qu’il en ressortit plus jeune !


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies