inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

27 février 1933 : l’incendie du Reichstag à Berlin

Longtemps mis sur le compte d'un communiste hollandais considéré comme mentalement dérangé, l'incendie du Parlement allemand a curieusement favorisé les ambitions d'Hitler. En effet, dans la soirée du 27 février 1933, le Reichstag est en feu et la police trouve sur les lieux un certain Marinus van der Lubbe, un pyromane notoire. Cependant, il faut considérer la possibilité que les SA (sections d'assaut) aient pu se rendre au Parlement en passant par un souterrain menant à la maison d'Hermann Goering. Le hasard aurait voulu que Marinus van der Lubbe soit sur les lieux. Jugé coupable, il sera donc exécuté. En tout état de cause, le chancelier allemand va profiter de cette occasion pour montrer son vrai visage. En effet, le lendemain, Hitler prétend qu'il s'agit d'un
complot communiste et donne des ordres pour arrêter près de 4000 communistes. C'est un Bulgare qui est accusé d'être à la tête du complot. Georgi Dimitrov est jugé mais n'est pas exécuté. Dès lors, la dictature est en marche puisque le parti nazi a les mains libres pour agir, usant de propagande et de terreur pour arriver aux commandes du pays. Alors qu'il s'agissait d'un mouvement minoritaire, les nationalistes obtiennent la majorité aux élections du 5 mars (44 % pour les nazis). Hitler commence à mettre son plan à exécution : le 23 mars s'ouvre à Dachau le premier camp de concentration dans lequel sont regroupés les opposants politiques et les suspects d'opposition. Pourtant, pour changer la constitution allemande, Hitler a besoin des deux tiers des sièges au Parlement. Les autres partis représentés sont les sociaux-démocrates, les communistes et les membres du parti catholique. Josef Goebbels prend donc l'initiative d'ouvrir le nouveau Reichstag le 21 mars dans l'église où repose Frédéric II. Cette date coïncide de plus à l'anniversaire de l'ouverture du premier Reichstag par Bismarck. Même le Président de la République, le maréchal von Hindenburg est très ému, remerciant chaleureusement Hitler dont il se méfiait pourtant auparavant. Deux jours plus tard, Hitler propose un décret d'habilitation aux parlementaires lui donnant les pleins pouvoirs pour légiférer à sa guise pendant quatre ans. Seuls les sociaux-démocrates s'y opposent déclenchant la fureur d'Hitler qui les insulte copieusement. Qu'à cela ne tienne, Hitler et son parti disposent désormais des deux tiers. Sa première action est de centraliser tous les pouvoirs en dissolvant les assemblées législatives des Etats à l'exception de la Prusse. À la mort de von Hindenburg l'année suivante, Hitler a désormais tous les pouvoirs, il est à la fois Président et Chancelier et annonce la création du IIIe Reich et se fait nommer le Führer (le guide)... Personne ne fait rien pour arrêter sa progression même si l'inquiétude commence à se sentir à l'étranger...

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
             

Sainte Honorine

On n'a très peu d'informations concernant Sainte Honoride. On connait uniquement les reliques d'Honorine que l'on apporta de Normandie vers l'île de France. On sait aussi que c'est la patronne des prisonniers et que son culte est anicen et important en Normandie.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies