inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

25 février 1429 : Jeanne d’Arc reconnaît le roi Charles VII à Chinon

Après la mort du roi Charles VI le Fou en 1422, la France est bien mal en peine de se choisir un nouveau roi. En effet, la reine Isabeau de Bavière, épouse de Charles VI, préfère évincer son fils Charles car ce dernier a été impliqué dans l'assassinat de Jean sans Peur, duc de Bourgogne. Elle lui préfère son petit-fils Henri VI, fils de sa fille Catherine et d'Henri V d'Angleterre. La France est donc séparée entre deux rois aussi légitimes l'un que l'autre. Henri VI règne sur Paris et le nord du pays. Il a de plus le soutien de l'Eglise et du parti de Bourgogne. Charles VII de Valois règne au centre
et au sud. Il est d'ailleurs surnommé « le petit roi de Bourges ». Il n'a pas de fortune ni de soutiens hormis quelques Armagnacs et des mercenaires. Il est prêt à renoncer au trône quand il fait la rencontre de Jeanne la pucelle. Rien de prédestinait la petite Jeanne à un destin aussi fabuleux. Très jeune, elle se fait remarquer dans son petit village de Domrémy en Lorraine... La fille du laboureur Jean Darc (le nom de Jeanne sera changé par Charles VII quand il va l'anoblir), entend en effet des voix. Elle prétend qu'il s'agit de celles de saint Michel, de sainte Catherine d'Alexandrie et de sainte Marguerite. Ces messages célestes la conjurent d'aider Charles à monter sur le trône en successeur de Clovis et de « bouter l'Anglais hors de toute France ». Elle n'est évidemment pas prise au sérieux par le chef de la capitainerie bien que tout son village la soutient. Cependant, le duc Charles de Lorraine, ayant appris les « révélations divines » faites à la jeune fille, l'appelle à son chevet en espérant une guérison miraculeuse. Finalement le chef capitaine Robert de Beaudricourt la mène à Chinon, à la cour de Charles VII. Dissimulé parmi ses courtisans, elle le reconnaît et lui fait reprendre confiance en lui en l'assurant de sa filiation royale. Convaincu par la foi de Jehanne ou Jeanne, il lui confie quelques troupes pour aller délivrer Orléans des Anglais... Après tout, il n'a plus rien à perdre ! Avant de partir guerroyer, Jeanne doit répondre à Poitiers à une multitude de questions de théologiens et se soumettre à un examen pour prouver sa virginité. Elle pourra alors se diriger vers Orléans avec ses soldats, les encourageant sans cesse. Même blessée à l'épaule, elle s'engage elle-même dans la bataille ce qui lui vaudra le respect de ses hommes. Il est vrai qu'au début, elle était bien raillée... Peu à peu les habitudes des soldats changèrent : ils n'amenèrent plus la foule de ribaudes pour les accompagner par respect pour Jeanne. La victoire d'Orléans le 8 mai 1429 sera le début du nouveau règne de Charles VII et de la légende de Jeanne d'Arc.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
             

Saint Roméo

Deux religieux, un prêtre et Roméo, un frère convers, sont allés en pèlerinage voir le tombeau du Christ. Ils furent frappés en cours de route par la peste. Epatés que des pèlerins fassent un si long voyage pour venir voir le tombeau du Christ. Beaucoup de récits furent écrits pour eux. Roméo en fut même canonisé.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies