inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

6 décembre 1491 : le mariage d’Anne de Bretagne et de Charles VIII. Fin de la Bretagne indépendante

Quelques années auparavant, François II de Bretagne s'était allié à Louis d'Orléans contre la régente Anne de Beaujeu et le jeune Charles VIII (fils de Louis XI). En effet, il comptait maintenir l'indépendance du duché de Bretagne. Cependant, ce fut un échec pour les coalisés et le 19 août 1488, le traité du Verger obligea François II à affirmer que sa fille Anne, unique héritière, ne pourrait se marier sans le consentement du roi français... Habile stratagème pour s'emparer du duché de Bretagne... Car François II de Bretagne décéda trois semaines après la signature du fameux traité. Anne lui succéda alors qu'elle n'a que onze ans. Évidemment, tous les princes et les puissants d'Europe la convoitèrent et la courtisèrent car c'est de son mariage que dépendait la destinée de la Bretagne. Les seigneurs bretons étaient favorables à un mariage avec le futur empereur d'Allemagne, Maximilien de Habsbourg. Ce dernier délégua le maréchal Wolfang von Polheim pour faire sa demande. Ce dernier, pour obéir à la coutume, glissa une jambe dans la couche de la duchesse et le mariage fut donc célébré par
procuration. Mais voilà... Charles VIII n'avait pas été consulté, en d'autres termes, le traité du Verger avait été violé. Cette union était de plus inacceptable par le roi de France tant il est vrai que si cette union avait lieu, la France serait alors encerclée par les Habsbourg. Charles VIII partit alors pour la Bretagne, s'empara de Nantes et assiégea Rennes. Or, l'empereur d'Allemagne était trop occupé avec les Turcs pour aider la jeune duchesse. Charles VIII était fiancé à Marguerite d'Autriche, une fillette de dix ans. Peu importe, il renonça à ses fiançailles et organisa son mariage en catimini avec Anne de Bretagne afin de ne pas risquer l'enlèvement de la duchesse. Anne, qui avait compris que toute résistance était vaine, rejoignit Charles VIII au château de Langeais, à la frontière entre le duché de Bretagne et le royaume de France, château qui appartenait à un ancien compagnon de Jeanne d'Arc. Le mariage fut célébré dans la nuit du 5 au 6 décembre 1491 par un notaire de la ville voisine en présence d'une petite assistance. Charles avait 21 ans et Anne 14 ans. Quant au pseudo mariage d'Anne et de Maximilien par procuration, le Pape, poussé par le roi de France, accepta de l'annuler. C'est ainsi que la Bretagne devint un fief français en droit car la duchesse Anne de Bretagne va continuer de l'administrer à sa guise. Pour garder la Bretagne dans le giron français, il était prévu dans le contrat de mariage qu'Anne devrait épouser le nouveau roi de France si son époux devait décéder sans avoir eu d'enfant. Le couple aura bien six enfants mais tous vont mourir en bas âge et Charles VIII va succomber suite à une chute dans le château d'Amboise le 8 avril 1498. La couronne de France revint donc au cousin du roi, Louis d'Orléans qui était aussi son beau-frère puisqu'il avait épousé Jeanne la Boiteuse. Sans vergogne et sans remords, Louis annula son mariage pour épouser à son tour Anne de Bretagne. Le couple aura deux filles, Claude et Renée, future duchesse de Ferrare. Anne, pour essayer de sauvegarder l'indépendance de la Bretagne, voulait marier Claude au futur empereur Charles-Quintmais Louis XII la fiança à son cousin, héritier légitime du royaume de France, François d'Angoulême. La fière Anne décéda le 9 janvier 1514 à l'âge de 36 ans. Peu après, Claude épousa François à qui elle fera don de la Bretagne. À la mort de Louis XII, François d'Angoulême devint François Ier. Quelques années plus tard, les états généraux de Vannes vont approuver le rattachement du duché de Bretagne au royaume de France en 1532. Ce fut la fin de la Bretagne indépendante qui garda pourtant son autonomie judiciaire et sa politique fiscale encore quelques années.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< décembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Saint Nicolas

Saint Nicolas de Myre naquit en Asie Mineure et fut évêque à Myre. Il adhéra au concile de Nicée en l’année 325. Les légendes qu’on raconte sur lui sont riches. Il était bienfaisant pour les enfants et les pauvres. Les pèlerins viennent sur sa sépulture à Myre puis à Bari (Italie) où son corps fut amené au 11ème siècle. En Orient, ce bon Saint Nicolas est le patron des russes, en occident, c’est le patron des enfants !



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies