inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

20 octobre 1740 : Marie-Thérèse monte sur le trône d’Autriche

Marie-Thérèse d'Autriche était une femme assez extraordinaire puisqu'elle donna naissance à... 16 enfants ! (dont Marie-Antoinette)... Née à Vienne le 13 mai 1717, l'archiduchesse se marie avec François-Stéphane, duc de Lorraine et grand-duc de Toscane, alors qu'elle est âgée de 19 ans. Quatre ans plus tard, son père Charles VI de Habsbourg décède en n'ayant que des filles. Le Grand-duc d'Autriche, roi de Bohème et de Hongrie et Empereur du Saint-Empire romain germanique, avait pourtant pris des dispositions. En effet, Charles VI avait établi la « Pragmatique Sanction » le 19 avril 1713 prévoyant que son héritage pouvait revenir à l'aînée de ses filles, Marie-Thérèse. Le but de cette ordonnance était d'empêcher un partage de ses états. Cette
ordonnance fut approuvée avec réticence par les autres états européens et fit aussi des remous au sein même de l'Empire germanique car les règles de succession ne permettaient pas à une fille de monter sur le trône impérial. Ainsi, à la mort de son père, Marie-Thérèse alors âgée de 23 ans, arrive quand même à conserver ses titres d'archiduchesse d'Autriche, de reine de Hongrie et de Bohême, le 20 octobre 1740. Son époux, quant à lui, reçoit le titre d'Empereur du Saint-Empire romain germanique cinq ans plus tard, sous le nom de François Ier, bien qu'il n'eût jamais aucun pouvoir. L'avènement de Marie-Thérèse fut très vite contesté par les souverains européens. Cependant, elle tint bon et sera reconnue impératrice après la longue guerre de succession d'Autriche. Durant son règne, Marie-Thérèse se montra très diplomate n'hésitant pas à changer ses alliances pour conserver son pouvoir, aidée en cela par le prince de Kaunitz-Rittberg, son conseiller. Elle affronta avec courage et énergie les autres souverains lors de la guerre de succession d'Autriche qui va durer de 1740 à 1748. Parallèlement, elle prit conscience qu'il fallait mener des réformes pour moderniser ses états, se voulant ainsi « la mère de ses peuples ». Au plan religieux, elle suivit les préceptes catholiques et expulsa la puissante Compagnie de Jésus (les Jésuites), ordre dissous par le Pape en 1773 (ordre qui renaîtra après la Révolution). Dans le même temps, elle fit construire le palais de Schönbrunn, près de Vienne, qui deviendra la résidence Impériale. Marie-Thérèse d'Autriche va régner près de 40 ans sur près de 14 millions de sujets. À la mort de son époux, le 18 août 1765, le titre d'Empereur revint à son fils Joseph II mais celui-ci devra attendre la mort de Marie-Thérèse le 29 novembre 1780, afin de régner véritablement. Il va complètement bouleverser l'organisation de ses états en supprimant le servage, les ordres contemplatifs et les corporations, mais aussi la torture et en imposant l'Allemand en tant que langue officielle au grand dam des états plus petits comme la Hongrie. Cette période sera appelée le « joséphisme », dominée par un rejet de la papauté et du clergé dans son ensemble... En cela, Joseph II a certainement montré la voie aux partisans de la Révolution française...

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< octobre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
             

Sainte Adeline

Adeline (Aline, Line) fut la première abbesse du monastère de bénédictines, fondé vers 1100 à Mortain dans la Manche en Normandie. Elle meurt vers 1125 dans son abbaye des « Dames Blanches » et fut béatifiée.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies