inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

11 avril 1241 : les Mongols battent les Hongrois : l’Europe manque de peu d’être envahie

À l'époque de Saint Louis, les troubadours et les trouvères bercent la France qui se complait dans des croisades lointaines. Pourtant, à l'est, les steppes d'Asie centrale sont le théâtre de violents combats et les tribus nomades ont été unifiées avec la main de fer d'un certain Gengis Khan. Ce royaume éphémère a pourtant été le plus vaste que le monde ait jamais connu. À la mort de Gengis Khan en 1227, suite à une chute de cheval, alors qu'il est âgé d'environ 70 ans, c'est son fils Ogodai qui lui succède. Il a comme objectif de poursuivre l'oeuvre de son père en s'attaquant à la Perse, au reste de la Chine, à l'Ukraine et à la Hongrie. 150 000
hommes, sous la direction du général Subotai, partent donc à la conquête de l'Occident en 1236. Kiev, en Ukraine, est détruite le 6 décembre 1240. Puis c'est au tour de Cracovie en Pologne de brûler. Une armée de Polonais et d'Allemands tente bien d'arrêter les Mongols mais ils sont complètement anéantis en Silésie. Les Occidentaux se réunissent pour envisager une stratégie commune mais c'est un échec. Ils préfèrent partir en guerre contre les Russes mais sont arrêtés par la résistance acharnée d'Alexandre Nevski. Les Mongols, quant à eux, se dirigent vers la Hongrie. Le pauvre roi Béla IV tente de regrouper ses hommes mais c'est un épouvantable massacre. Le roi doit prendre la fuite. Arrivés dans la région du Danube, les Mongols, des guerriers furieux et sanglants, s'en donnent à coeur joie : incendies, égorgements, viols... Tout est bon pour assouvir leur soif de sang. Ils progressent jusqu'à Vienne et même jusqu'à l'Adriatique. Ils seraient probablement ensuite entrés en Allemagne puis en France si une nouvelle tragique ne les avait pas arrêtés : le grand khan Ogodai était décédé en Mongolie. D'emblée, les différents chefs mongols désirent donc retourner au pays pour prétendre à la succession. Les armées rebroussent chemin, laissant l'Europe occidentale « libérée » du poids d'une invasion qui semblait inévitable. Quelques années plus tard, les Mongols repartiront de plus bel à l'assaut, s'attaquant cette fois à Bagdad et à l'empire arabe. L'empire mongol unifié aura eu pour conséquence de relier l'Europe et la Chine, permettant d'ouvrir la route de la soie aux Européens, notamment à Marco Polo qui va parcourir l'Asie pendant 25 ans, au service de l'empereur mongol de Chine, Koubilaï Khan.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< avril 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30          
             

Saint Stanislas

Stanislas signifie "Sois et glorifie Dieu". Après avoir fait ses études dans les villes de Gniezno et Cracovie en Pologne. Il compléta son enseignement chez les bénédictins près de Paris où il apprit la réforme de Cluny. Il retourna en Pologne pour la divulguer. Il fut nommé évêque de Cracovie à 36 ans. Il était très aimé par ses prêtres. Peu après être devenu centenaire, il reprit à l'ordre le roi Boleslas qu'on surnommait le Cruel. Stanislas décida de l'excommunier. Boleslas décida alors de l'égorger à côté de l'autel durant une messe en lui disant que ça serait la dernière fois qu'il glorifierait Dieu.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies