inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

25 novembre 1997 : mort de Barbara, la longue dame brune

Il y a 10 ans déjà décédait l'une des plus grandes artistes de la chanson française. Née le 9 juin 1930 à Paris dans une famille originaire d'Alsace (son père) et de Russie (sa mère), Monique Andrée Serf est d'origine juive et la famille doit fuir les Nazis pendant la guerre en se cachant dans différents endroits à Paris puis en Isère à Saint-Marcellin. À la libération, toute la famille s'installe au Vesinet dans les Yvelines. C'est là que Barbara apprend le piano et le chant sous la houlette de sa voisine, professeur de musique. On ne sait pas grand-chose de l'enfance de Barbara. Elle avouera dans ses mémoires publiées en 1998 qu'elle connut l'inceste avec son père et que celui-ci abandonna sa famille (on retrouve ce thème dans la chanson « Nantes »). Elle intègre l'Ecole supérieure de
musique à l'âge de 17 ans et rencontre à Paris des personnalités du monde du spectacle qui vont la pousser à composer ses premières chansons (Marcel Meskès, Mireille, Edith Piaf, Charles Trenet, etc.). Elle est finalement engagée dans un cabaret parisien par Pierre Prévert, le frère de Jacques Prévert. Pourtant, elle ne sert qu'aux cuisines car Pierre Prévert est peu convaincu de son talent. Elle y rencontre de grands noms comme Boris Vian et Mouloudji. Barbara quitte Paris et s'installe à Bruxelles dans une maison d'artistes et cette fois se produit sur scène. Elle ouvre son propre cabaret, « Le cheval blanc » qui doit rapidement fermer faute de moyens. Revenue à Paris, elle est finalement engagée à L'Ecluse en prenant son nom de scène, Barbara. Après un mariage éclair de deux ans, Barbara interprète les chansons de Ferré et de Brassens. Son premier 45 tours date de 1957 et elle teste ses propres compositions en public comme « Dis, quand reviendras-tu ? ». Son premier vrai grand disque date de 1960 dans lequel elle chante Brassens. Quatre ans plus tard, elle est reconnue du public en faisant la première partie de Brassens à Bobino et elle part en tournée avec Gainsbourg. Elle a 35 ans quand elle connaît le véritable succès en France mais aussi dans toute l'Europe. C'est alors qu'elle s'essaie au théâtre et, encouragée par son grand ami Jacques Brel, elle joue avec lui dans « Franz » tout en écrivant la musique du film. Elle collabore alors avec de nombreux artistes : Brel bien sûr, mais aussi William Sheller, Catherine Lara ou Mouloudji. Tout le monde l'admire et reconnaît en elle « une grande dame de la chanson française ». Par la suite, elle s'éloigne un peu de la scène et des tournées en se retirant à la campagne, à Precy-sur-Marne tout en étant une artiste reconnue en recevant le Grand Prix National de la Chanson Française des mains de Jack Lang, alors Ministre de la culture en 1982. Elle s'implique aussi dans de grandes causes comme celle de la lutte contre le SIDA (« Sid'amour à mort »). Elle joue avec Gérard Depardieu dans « Lily passion » en 1986. Pourtant, Barbara va connaître des problèmes de santé, notamment respiratoires et elle est obligée d'interrompre ses concerts au Châtelet en 1993. Elle réapparaît trois ans plus tard dans son dernier disque « Barbara 96 » dans lequel participent Didier Lockwood, Richard Galliano, Jean-Louis Aubert, Luc Plamondon et Guillaume Depardieu. Ses problèmes de santé l'éloignent définitivement de la scène et de la vie publique. Barbara rédige alors ses mémoires qui paraîtront inachevés en 1998. En effet, elle entre à l'hôpital de Neuilly-sur-Seine le 24 novembre 1997 et décède le lendemain. Son corps repose dans le carré juif du cimetière de Bagneux. La dame brune nous a quittés, il y a dix ans, en nous laissant des chefs-d'oeuvre repris sur toutes les lèvres : « Dis, quand reviendras-tu ? », « Nantes », « Au bois de Saint-Amand », « Göttingen », « La solitude », « Une petite cantate », « La dame brune », « l'Aigle noir », « Marienbad », etc. En hommage, une rose rouge intense portant son nom a été créée par le pépiniériste Delbard qui se nomme tout simplement « Hommage à Barbara ».

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             

Sainte Catherine

Sainte Catherine d’Alexandre est célèbre pour avoir été une des martyres des premiers siècles (elle mourut au 4ème siècle). Elle possédait une grande foi et personne n’arrivait à lui montrer l’absurdité de la religion chrétienne. Elle avait une grande côte de popularité au Moyen-âge puisqu’elle fut une des voix de la célèbre Jeanne d’Arc. Son abbaye se trouve au Mont Sinaï (le mont où Moïse aurait ouvert les eaux), et la légende raconte que des anges l’auraient transportée. Sa mort fut atroce puisqu’elle aurait été déchiquetée par les pointes de quatre roues !



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies