inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

1er février 1328 : mort de Charles IV, problèmes de succession et début de la Guerre de Cent Ans

Le dernier fils de Philippe le Bel, maudit par le chef des Templiers, meurt sans descendance mâle le 1er février 1328. Ses deux frères aînés morts auparavant (Louis X et Philippe V), eux non plus, n'ont pas eu de fils. Charles IV, dit « le Bel » ne laisse que des filles mais sa troisième femme, Jeanne d'Evreux est enceinte à la mort de son époux. En attendant de savoir si la reine va mettre au monde un garçon, la régence est confiée au comte Philippe de Valois par les Grands du royaume. Il faut dire que Philippe est le cousin germain des trois derniers rois, son père
étant le frère cadet de Philippe le Bel. Or, la reine Jeanne donne naissance à une fille deux mois plus tard et la tradition veut que ce soit un garçon qui monte sur le trône. Les prétendants affluent donc à commencer par le régent. Les Anglais s'en mêlent car Edouard III est le petit-fils de Philippe le Bel, sa mère Isabelle étant la fille du grand roi, mariée à un sombre idiot, Edouard II qu'elle va d'ailleurs faire assassiner. Pour finir, le comte Philippe d'Evreux prétend lui aussi à la couronne étant l'époux de Jeanne de Navarre, fille de Louis X le Hutin (frère aîné de Charles IV) mais le comte d'Evreux est vite éliminé. Après maintes délibérations, les Grands du royaume qui voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un Anglais sur le trône de France, confient la couronne au régent Philippe de Valois le 8 avril 1328. Il prend alors le nom de Philippe VI et est couronné à Reims le 29 mai. Sur le coup, Edouard III d'Angleterre accepte sans rechigner et le 6 mai 1329, il rend même hommage dans la cathédrale d'Amiens à Philippe VI dont il est le vassal car possesseur de la Guyenne, région qu'il tient du roi de France. Cependant, bien des années plus tard, pour des motifs politiques, certains juristes vont s'élever contre l'élection de Philippe VI. Ils vont ainsi invoquer « la loi salique » provenant de Clovis et de ses descendants. Cette loi en effet interdisait la transmission de la couronne par les femmes dans la tribu des Francs Saliens. Ainsi, ils exhibent un très ancien document concernant le droit privé comme quoi « nulle femme ne peut servir de pont et de planche » ! Moins de dix ans après son couronnement, Philippe VI de Valois va se trouver confronté à des problèmes de plus en plus fréquents avec les Anglais. Ce conflit plein de rebondissements, coupé de trêves, va être surnommé par les historiens Français « la guerre de Cent Ans ».

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2008 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29  
             

Sainte Ella

Sainte Ella Fitzpatrick, épouse de Guillaume Longue Epée, était la belle-sœur du célèbre prince d’Angleterre Richard Cœur de Lion. Elle souffrait de l’infidélité de son mari mais le laissait faire, en espérant qu’il change un jour. Lorsqu’il faillit mourir dans une tempête de mer, Guillaume Longue Epée décide ne plus tromper sa femme. Quand son mari mourut, Sainte Ella fit construire un monastère dans le Lancashire et décéda en 1261.


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2017 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies