inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

29 octobre 1923 : mort de l’empire ottoman

La Turquie, s'étant ralliée aux puissances centrales, est vaincue lors de la guerre de 1914-1918. La Grèce a des visées sur ce proche territoire. C'est alors que Moustafa Kemal, général de 38 ans, se rebelle contre le sultan et prend la tête du mouvement nationaliste en s'opposant fermement à toute entente avec la Grèce. Il réunit alors en 1919 un Congrès national. La Turquie est divisée entre les partisans du sultan à Istanbul et les nationalistes soutenant Moustafa Kemal à Ankara, en Anatolie. Un démembrement de l'empire ottoman est ainsi envisagé lors du traité de paix signé à Sèvres par le sultan en 1920. Ceci est insupportable pour les Turcs et notamment Moustafa Kemal : ils se
soulèvent et chassent les armées étrangères et les grecs installés en Asie mineure, se rendant ainsi à nouveau maîtres de leur territoire. Cette guère d'indépendance (suite à l'invasion de Smyrne ou Izmir) est une victoire en 1922. Moustafa Kemal devient un héros pour les turcs qui le surnomment « Ghazi » (le Victorieux). Fort de sa popularité, il oblige les alliés à accepter un nouveau traité qui pose les bases de la Turquie d'aujourd'hui. Ce traité est signé à Lausanne en 1923 reconnaissant les frontières de la Turquie. Le sultan avait fui, désertant son palais, Moustafa Kemal a la voie libre. Première chose : ses soutiens se situant principalement à Ankara, il en fait la capitale de la Turquie à la place d'Istanbul. Il décide aussi de réformer son pays en se tournant vers l'Occident, symbole de progrès. Le sultanat est aboli le 1er novembre 1922, et il autorise les femmes à sortir le visage découvert. Puis, le 29 octobre 1923, la République turque est proclamée à l'unanimité par l'Assemblée nationale réunie à Ankara. Moustafa Kemal en sera le premier Président avec un pouvoir absolu, mettant fin au sultanat et à l'empire ottoman. Il restera 15 ans à la tête du pays et en fera un état laïc et moderne. Ses avancées seront nombreuses : abolition de la polygamie, mariage civil obligatoire, séparation de la religion et de l'Etat, adoption de l'alphabet latin, droit de vote des femmes en 1934 (bien avant la France)... Aujourd'hui encore, Mustafa Kemal, décédé en 1938, est vénéré par la population turque qui le qualifiera « Atatürk » (père des Turcs).

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


octobre 2006 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
             

Saint Narcisse

Narcisse était Evêque de Jérusalem. Lors du concile de Palestine qu’il présidait, il décida de célébrer Pâques un dimanche. Il prônait la paix et il mourut en 212 ap. J-C., à l’âge de 116 ans, ce qui était tout simplement incroyable pour l’époque !



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies