inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

5 mars 1953, la mort de Staline, un des plus grands tyrans que le monde ait connu

On ne sait pas vraiment quel âge avait Staline quand il est mort : 73 ou 74 ans ? Toujours est-il que Iossif Vissarionovitch Djougachvili, alias Joseph Staline, avait toutes les caractéristiques d'un dictateur alors qu'il s'honorait lui-même du titre de « Vodj » (guide en russe) au même titre que quelques « confrères » en d'autres contrées à la même époque comme le « Duce », le « Caudillo », pire encore le « Führer ». Pourtant, sa propagande imposée l'avait qualifié de « Petit Père des Peuples »... Toujours est-il que sa mort provoque la stupeur mêlée de soulagement pour certains et de désolation pour d'autres dans le monde entier. Ses obsèques sont même à l'origine de scènes d'hystérie collective entraînant la mort de centaines de badauds, étouffés ou piétinés au beau milieu d'une foule déchaînée. Très jeune, après un séjour dans un séminaire, le seul moyen de se sortir de sa condition sordide (son père étant illettré, alcoolique et violent), Staline est initié aux idées révolutionnaires et au
marxisme en rencontrant Lénine en 1905. Voyant en lui un jeune homme bouillant et plein de ferveur, Lénine lui confie quelques responsabilités dans la mise au point de la révolution bolchevique. Ce sont des manoeuvres de bas étage destinées à mettre au point des expropriations sans ménagement pour remplir les caisses du parti communiste. Il réussit tant et si bien dans sa mission que Staline obtient un poste au Comité central du parti en 1912. On lui donne ainsi son surnom, Staline signifiant « homme d'acier » en russe. Après la révolution d'octobre en 1917, il accède au poste de commissaire du peuple aux nationalités. Staline met à sac la vieille ville de Tasaritsyne sur la Volga qui deviendra Stalingrad (avant de devenir Volgograd). Devenu ensuite secrétaire général du Comité central, il profite de la mort de Lénine pour chasser Trotski du pouvoir (il le fera assassiner plus tard). Staline s'emploie à éliminer les ailes gauches et droites du Parti pour en être le seul représentant. Il met alors fin à la NEP en 1930, collectivise l'agriculture, accédant au pouvoir suprême ce qui provoque une grande famille et quelque six millions de morts. Alors qu'Hitler monte en puissance, Staline fait de même en organisant les grands procès de Moscou en 1934 qui aboutiront à l'exécution des opposants politiques. Tandis qu'Hitler érige ses camps de concentration pour opposants, Staline fait la même chose (plusieurs millions de personnes seront envoyées après des condamnations aussi injustes que rapides, dans des camps). Comprenant qu'Hitler est un être redoutable, un pacte de non-agression est signé avec le dictateur allemand qui rompt sa promesse en envahissant l'URSS le 22 juin 1941. Staline n'a d'autre choix que de se tourner vers les alliés et de résister à Hitler. Treize millions de Soviétiques trouveront la mort lors de la Seconde Guerre Mondiale et l'incroyable victoire de Stalingrad lui vaudra le respect des nations occidentales qui l'inviteront à la table des négociations d'après-guerre même si ces innombrables crimes étaient déjà connus à l'époque. À la mort de Staline le 5 mars 1953, ses successeurs se disputèrent le pouvoir. Beria, maître de la police qui pourtant fait libérer un million de personnes est exécuté. Des manifestations, des rebellions ont lieu dans tout le pays jusqu'à l'arrivée au pouvoir de Nikita Khrouchtchev qui fera publier un rapport secret sur les crimes de Staline. Dès lors, les statues de Staline tombèrent les unes après les autres en donnant au « Petit Père des Peuples » la stature d'un des plus grands dictateurs du monde.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             

Sainte Olive

On a très peu d'information concernant Olive. On sait juste qu'elle était martyre et mise à mort à Brescia où l'on y trouve ses reliques.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies