inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

14 mars 1879, naissance d'Albert Einstein

Rares sont les scientifiques qui ont autant révolutionné le monde. Einstein en fait partie. Né à Ulm en Allemagne le 14 mars 1879 dans une famille juive bourgeoise (son père est entrepreneur en électrochimique et sa mère musicienne), le jeune Albert commence à s'intéresser à la science à l'âge de 5 ans, quand on lui offre une boussole. Il a beau la tourner dans tous les sens, l'aiguille indique toujours le Nord. C'est son oncle, ingénieur, qui lui donne pourtant le goût des mathématiques. À 6 ans, il découvre le violon, ce qui ne l'intéresse guère au début jusqu'à ce qu'il découvre Mozart... Le violon deviendra alors une passion. À l'école, il ne brille pas pour son intelligence, sauf en maths. Il avait même un retard de langage et a mis très longtemps à parler correctement. À 10 ans, il se rend au gymnasium de Munich, un lycée très sévère où il a beaucoup de mal à supporter la discipline presque militaire. Trois ans plus tard, il s'intéresse à la géométrie en s'éloignant des croyances religieuses. Ses études terminées, il rejoint ses parents en
Italie avant d'intégrer l'école Polytechnique de Zurich en Suisse. Il est recalé à l'admission, rejoint une autre école à Aarau puis est quand même admis à Polytechnique en Suisse. Ayant finalement réussi ses examens, il ne trouve comme emploi qu'un poste d'agent de brevet : il est chargé d'examiner les inventions. Lors de ses études, il avait rencontré Mileva Maritch qui lui avait donné une fille Liersel avant mariage et dont on ne sut jamais ce qu'elle est devenue car abandonnée par ses parents. Quoi qu'il en soit, il finit par épouser Mileva qui lui donnera deux fils, Hans-Albert et Eduard. À cette époque, la physique est en pleine évolution avec deux théories contradictoires. D'un côté on trouve Galilée et la mécanique qui tend à prouver que rien n'est immobile. De l'autre, la théorie de l'électromagnétisme se base sur le postulat que la lumière n'est qu'une onde continue qui évolue dans le vide ou « l'éther » complètement immobile. Tout cela est bien opposé et la physique est dans l'impasse. En 1905, Einstein publie « Annalen der Physik » qui établit une théorie selon laquelle la lumière est faite de photons, n'étant ni continue ni discontinue mais les deux à la fois. Un deuxième article fait référence à la relativité restreinte. En résumé, l'éther n'existe pas, et pour décrire la lumière, la seule façon de le faire est d'observer sa vitesse constante, peu importe le déplacement de l'observateur. Le temps devient lui aussi relatif. Il y a donc bien équivalence entre matière et énergie, cette théorie ayant les répercussions que l'on sait sur l'énergie nucléaire. Einstein arrive aussi à l'équation la plus connue : E = mc2 soit l'énergie est égale au produit de la matière et de sa vitesse au carré. À partir de cette découverte, Albert Einstein est nommé professeur à l'université de Zurich en 1909. L'année suivante, on lui préfère G. Jaumann pour occuper une chaire de physique à l'université de Prague. Peu importe, en 1912, Einstein est nommé professeur à l'école Polytechnique de Zurich. Il est alors aidé par Marcel Grossmann pour établir ses théories sur le plan des mathématiques. Naturalisé Suisse, il entre à l'Académie des sciences de Prusse, ayant dès lors les deux nationalités. Il rencontre les grands savants de l'époque : Marie Curie, Paul Langevin, Max Planck... Il finit par retourner à Berlin et prêche pour la paix lors de la première guerre mondiale. Il quitte sa femme Mileva puis publie en 1915 sa théorie sur la relativité générale. Il ne s'agit plus de l'attraction de Newton mais d'une déformation de l'espace causée par la masse des corps. Ainsi l'espace et le temps ne peuvent être indissociés de la matière. À partir de là, c'est la gloire pour Einstein qui en profite pour défendre son idéal de paix et pour défendre les Juifs. Il reçoit le Prix Nobel de physique, mais la montée du parti nazi l'inquiète et il reçoit en Allemagne de nombreuses menaces, sa maison est même pillée en 1932. Lors de l'arrivée au pouvoir d'Hitler, il se rend à Princeton et en 1940 prend la nationalité américaine. Il tente de persuader Roosevelt de fabriquer l'arme atomique car il craint que les Allemands ne le devancent. Plus tard, il revient sur sa position mais deux bombes, issues de sa découverte, sont lancées à Hiroshima et à Nagasaki. Einstein le regrettera toute sa vie et s'éteindra le 18 avril 1955 d'une rupture d'anévrisme. Ses yeux et son cerveau seront conservés pour essayer de trouver d'où venait le génie d'Einstein... Personne n'apportera de réponse. Ne disait-il pas : « la plus belle chose que nous puissions éprouver, c'est le mystère des choses. » ?

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
             

Sainte Mathilde

Sainte Mathilde était une impératrice en Germanie. Elle vécut des jours avec son époux, Henri l'Oiseleur, roi de Germanie. Néanmoins, quand Mathilde fut veuve, elle fut confrontée des relations assez difficiles avec ces deux fils. Ils lui reprochaient de faire perdre beaucoup d'argent au pays en aidant les pauvres et les monastères. Après avoir apaisé les tensions dans sa famille, elle se retira vers la vie monastique. Elle demanda d'être enterré au côté de son mari avec qui elle avait passé vingt belles années de mariage.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies