inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

17 janvier 1706 : naissance de Benjamin Franklin, l’un des pères fondateurs des Etats-Unis

Benjamin Franklin naît dans une famille très modeste qui ne compte rien de moins que 17 enfants. N'ayant poursuivi aucune étude, Benjamin devient apprenti imprimeur dans l'imprimerie de son frère où il apprend à lire et à écrire, et quitte vite Boston et le Massachusetts pour se rendre à Philadelphie, en Pennsylvanie. Ambitieux, il y fonde sa propre imprimerie et lance la « Pennsylvania Gazette », journal qui devient vite très populaire ainsi que des almanachs regroupant des articles d'enseignement à destination des classes pauvres. Il se marie avec Deborah Read, travaille énormément et ouvre des bibliothèques à destination de la classe populaire... C'est à partir de ce moment que son esprit philanthrope va s'extérioriser. C'est lui qui est également à l'origine de l'Université de Pennsylvanie en 1751. Voulant toujours aider son prochain, il crée la première brigade de pompiers ainsi qu'une
assurance contre l'incendie. Bien que n'ayant pas fait d'études, Franklin est un inventeur-né. Passionné par les phénomènes électriques, il met au point le premier paratonnerre en 1752. Il expérimente son invention en France, à Marly près de Paris et les Français lui réservent un chaleureux accueil. Benjamin Franklin poursuit ses expériences et crée cette fois les lentilles à double foyer ainsi qu'un système de chauffage. Au plan politique puisqu'il commence à être très connu, il défend un plan d'union des treize colonies qui devront cependant dépendre de l'Angleterre. Fidèle à la couronne, il finit cependant par rallier les Indépendantistes et c'est en tant que député de la Pennsylvanie en 1776 qu'il va participer à la rédaction de la déclaration d'indépendance. Benjamin Franklin commence à se faire vieux mais les nouveaux Etats-uniens lui proposent d'être leur porte-parole auprès de Louis XVI pour défendre l'indépendance des Etats-Unis. La Fayette, adepte depuis plusieurs années de l'indépendance américaine, l'accompagnera. Le vieil homme de 70 ans arrive en Bretagne le 4 décembre 1776 : les Français l'accueillent avec enthousiasme. Louis XVI adhère à son projet et lui confie deux millions de livres pour son entreprise. Lors de son séjour parisien, il rencontre des savants et des intellectuels qui se bousculent pour le connaître comme Buffon, Lavoisier, Condorcet, La Rochefoucauld, Malesherbes, Beaumarchais ou encore Voltaire et Turgot. À la cour de Louis XVI, Benjamin Franklin fait sensation car l'homme est toujours aussi spirituel et pourtant simple avec ce drôle d'accent qui attendrit les courtisans et courtisanes. L'annonce d'une victoire des Insurgés contre les Anglais pousse Louis XVI et son Ministre Vergennes à la signature d'un traité avec les nouveaux amis américains. Ce traité, signé le 6 février 1778, pose les bases d'une coopération commerciale et d'une entraide défensive. Benjamin Franklin participe aussi au traité de Paris avec les Anglais en 1783 qui affirme l'indépendance des Etats-Unis. C'est avec admiration qu'il voit s'envoler la première montgolfière puis finit par quitter la France pour regagner la Pennsylvanie. Il y est accueilli en triomphateur. Fervent abolitionniste de l'esclavage, il participe à l'élaboration de la Constitution américaine et s'éteint à Philadelphie le 17 avril 1790, à l'âge de 84 ans. Cet inventeur génial était également un philosophe écrivain proche du peuple et appartenait aussi à la Franc-maçonnerie britannique. Homme de sciences et de lettres et grand personnage politique vertueux, prônant le travail, la justice et l'humilité, il est considéré aujourd'hui comme l'un des pères fondateurs des Etats-Unis.

Contributions de Eliane
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< janvier 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
             

Sainte Roseline

Patronne des alchimistes, cette Sainte Roseline se convertit très jeune grâce à un miracle : elle tenait du pain dans ses mains, afin de le donner aux pauvres, lorsque soudainement ce pain se transforma en roses, comme par magie. De là, Sainte Roseline se consacra à la religion et aux pauvres, dont elle s’occupa sans relâche. Un mystère plane sur elle puisque son cadavre n’a apparemment jamais pourri, comme devraient le provoquer les années. Morte en 1329, son corps repose allongée dans un vitrage à l’Eglise Sainte Roseline où les pèlerins peuvent constater qu’elle est toujours intacte, ce qui intrigue les spécialistes du monde entier !



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2017 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies