inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

14 mars 1593 : naissance de Georges de La Tour, un grand peintre du « clair-obscur »

Fils d'un modeste boulanger, Georges de La Tour naît le 14 mars 1593 à Vic-sur-Seille (actuelle petite ville du département de la Moselle où l'acte de naissance du peintre est conservé). Après s'être marié avec Diane le Nerf, il s'installe à Lunéville (département de Meurthe-et-Moselle) qui est alors sous la coupe d'Henri II de Lorraine. Ce dernier est un grand admirateur du célèbre Le Caravage, contemporain de La Tour. On sait qu'ensuite, Georges de La Tour a voyagé notamment à Paris où il devient «
peintre ordinaire du roi » mais aussi à Rome. C'est là qu'il découvre l'oeuvre du Caravage qui va l'influencer ensuite dans toute sa carrière, tout comme d'ailleurs Jacques Callot et les frères Le Nain. Influencé par les oeuvres nordiques, italiennes et françaises, Georges de La Tour va se montrer un grand observateur de la vie quotidienne de son époque avec un goût pour le naturalisme et une attention particulière portée au clair-obscur, soit le jeu de l'ombre et de la lumière. Il devient ainsi un artiste très réputé à l'époque mais sombre peu à peu dans l'oubli les siècles suivants. Ses toiles sont même attribuées à d'autres peintres ! Ce n'est qu'en 1915 qu'un historien, Hermann Voss, va se pencher sur son oeuvre en lui attribuant deux peintures exposées au musée des Beaux-Arts de Nantes. Georges de La Tour est ainsi redécouvert, notamment à l'occasion d'une exposition au musée de l'Orangerie à Paris dont le thème était « les peintres de la réalité en France au XVIIe siècle » en 1934. Pour la première fois, sur quinze tableaux exposés, treize lui sont attribués et c'est l'occasion pour le public de mieux connaître cet artiste tombé dans l'oubli. Ses tableaux sont caractéristiques car ils mettent souvent en scène des intérieurs de nuit, les personnages étant éclairés à la chandelle, ce qui met en avant la technique du clair-obscur si chère au Caravage. Il sera d'ailleurs reconnu comme étant son principal héritier. Mort le 30 janvier 1652 à Lunéville, Georges de La Tour laisse une oeuvre réaliste, sombre, évoquant la vie quotidienne mais aussi des histoires bibliques. Certaines de ses toiles sont exposées au musée du Louvre mais l'on peut également admirer ses oeuvres au musée lorrain de Nancy, au musée d'Epinal et également au musée municipal qui porte son nom dans sa ville natale de Vic-sur-Seille. Cet artiste, moins connu que Le Caravage, mérite pourtant l'attention tant ses oeuvres dégagent une atmosphère particulière.

Contributions de Cathy
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< mars 2008
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Sainte Mathilde

Sainte Mathilde était une impératrice en Germanie. Elle vécut des jours avec son époux, Henri l'Oiseleur, roi de Germanie. Néanmoins, quand Mathilde fut veuve, elle fut confrontée des relations assez difficiles avec ces deux fils. Ils lui reprochaient de faire perdre beaucoup d'argent au pays en aidant les pauvres et les monastères. Après avoir apaisé les tensions dans sa famille, elle se retira vers la vie monastique. Elle demanda d'être enterré au côté de son mari avec qui elle avait passé vingt belles années de mariage.


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies