inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

30 juillet 1863 : naissance d’Henry Ford, l’inventeur de l’automobile pour tous, mais collabo…

Quelle invention géniale l'automobile ! Aujourd'hui, dans nos contrées occidentales, peu de personnes savent s'en passer... Pourtant, il le faudra bien avec le réchauffement climatique ! Henry Ford naît le 30 juillet 1863 dans le Michigan aux Etats-Unis, dans la petite ville de Dearborn. Issu d'une famille d'origine irlandaise, aîné de 5 frères et soeurs, Henry Ford s'intéresse très jeune à la mécanique. Dès l'âge de 12 ans, il passe un temps fou dans un magasin équipé par lui-même. Trois ans plus tard, il construit un moteur à vapeur puis devient mécanicien à Détroit dans une usine où il est apprenti. Il grimpe vite les échelons en devenant Ingénieur en chef en 1893. Il construit un
moteur à combustion interne puis un modèle à cylindre essence. C'est la naissance du premier moteur Ford. Après une vélocyclette à 4 roues, il invente sa première automobile en juin 1896. Trois ans plus tard, il fonde la « Detroit Automobile Company » mais la société fait faillite 18 mois plus tard. Obnubilé par sa passion, Henry Ford conçoit des voitures de course et il remporte un record mondial de vitesse le 12 janvier 1904 sur la 999 racer. Un an auparavant, il avait créé la « Ford Motor Company ». Il n'était qu'actionnaire à l'époque mais bien vite, il prend le contrôle de la société en 1906 en devenant majoritaire. Treize ans plus tard, la Ford Company est en totalité dans les mains de la famille Ford. Son fils, Edsel, succède à son père en 1919 mais il meurt en 1943. Henry Ford reprend alors les commandes, aidé par ses amis francs-maçons. Pourtant, dans les années 1920, Henry Ford se montra antisémite acharné... Il publia ainsi des articles sur « la question juive en Amérique » qui était, selon lui, le principal problème pour régler la paix dans le monde... Ayant acheté « The Dearborn Independant », ses idées et celles de ses amis furent répandues à travers 700 000 lecteurs qui recevaient le journal gratuitement ! Ses articles furent même cités dans « Mein Kampf » d'Adolf Hitler et, lors du procès de Nuremberg, certains Nazis dirent avoir été influencés par les lectures des oeuvres d'Henry Ford. Foncièrement antisémite, il n'hésita pas à accuser les Juifs d'avoir déclenché la Première Guerre Mondiale. Il sera même décoré le 30 juillet 1938 de l'ordre allemand de l'Aigle. De même, Henry Ford va participer à l'effort de guerre allemand avec Opel, filiale de General Motors... Ford produira des camions et des chars pour la Wehrmacht. Alors qu'elles étaient implantées en Allemagne, des succursales de Ford demanderont réparation pour les bombardements subis (par exemple un million de dollars sera demandé aux Américains pour les dégâts provoqués dans l'usine de Cologne). Ford demandera aussi des réparations au gouvernement français : 38 millions de Francs seront versés après le bombardement de son usine de Poissy (le complexe Ford y produisait chaque jour 20 camions pour la Wehrmacht). Finalement, Henry Ford abandonnera son poste à son petit-fils Henry Ford II. C'est dans ses usines que naquit le « Taylorisme », soit le travail à la chaîne... Ce triste sire mourut à Dearborn le 7 avril 1947, suite à une hémorragie cérébrale à l'âge de 83 ans, ayant peut-être inventé l'automobile pour tous, mais à quel prix !!!

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< juillet 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        
             

Sainte Juliette

Juliette était une femme qui vécut au début du 4ème Siècle. Elle avait beaucoup de biens mais elle épousa un homme d'affaires qui lui volé tout ce qu'elle possédait. Au tribunal, le procès se déroula bien pour elle jusqu'au moment où quelqu'un intervint en disant au juge qu'elle était chrétienne. Celui-ci lui demanda alors d'arrêter de donner de l'encens aux idoles. Juliette refusa catégoriquement et fut condamnée à mort.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2017 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies