inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

15 février 1710, naissance de Louis XV le bien-aimé

Louis XV est le petit-fils du fils aîné (mort en 1911) de Louis XIV, il est donc, en l'occurrence, l'arrière-petit-fils du Roi Soleil. Il naît à Versailles le 15 février 1710. L'héritier du trône, Louis, duc de Bourgogne, son père, mourut début 1712 ainsi que sa mère et son frère aîné, de la rougeole. Alors âgé de 2 ans, le petit Louis, duc d'Anjou, deviendra le futur Louis XV. Il fut sauvé de cette maladie grâce à l'obstination de sa nourrice qui le soustraya aux médecins, bien peu habiles à l'époque. Il fut surveillé de près pour son éducation par Madame de Maintenon, la maîtresse de Louis XIV qui épousa d'ailleurs secrètement son amant. Agé de 5 ans, on le traîne déjà à la Cour où il est chéri pour sa vive intelligence. C'est la Duchesse de Ventadour qui s'occupe particulièrement de lui et le petit Louis la prend pour sa mère. Le 1er septembre 1715, le très long règne de Louis XIV s'achève. La gérance est confiée au neveu de Louis XIV, le duc d'Orléans. Malgré son très jeune âge, Louis XV doit se plier à des cérémonies et tenir un rôle de représentation. Sa mère d'adoption l'élève en compagnie d'un jeune paysan et d'un Indien Iroquois ! À 7 ans, son éducation est confiée à un gouverneur et à un précepteur. À l'âge de 11 ans, le régent lui présente sa future fiancée, Marie-Anne-Victoire d'Espagne, qui n'est âgée que de 3 ans ! La petite fille s'installe à Versailles. Après l'éducation de base, on apprend à l'enfant âgé de 12 ans les finances et la stratégie militaire. Il est sacré à Reims le 25 octobre 1722. La régence prend fin car la majorité est alors à 13 ans, bien que le duc d'Orléans ait toujours beaucoup d'influence. Un an plus tard, celui-ci décède, le duc de Bourbon-Condé fournit alors ses conseils au jeune roi en tant que Premier Ministre. Louis XV se préoccupant de sa descendance, renvoie la
petite Espagnole dans son pays en 1725 et choisit Marie Leszczynska, fille du roi polonais déchu, au grand dam de la Cour. Le mariage est célébré le 5 septembre 1725 à Fontainebleau. Plus assuré, Louis XV renvoya le Duc de Bourbon dans ses terres car il était extrêmement impopulaire et choisit comme Premier Ministre Monseigneur de Fleury, son ancien précepteur. Sous son ministère qui va durer jusqu'en 1743, la France est calme, en paix et prospère, le budget équilibré, des routes sont construites ainsi que des canaux, le commerce extérieur est en augmentation, les Français aiment leur roi et le nomme « Louis XV le bien-aimé ». De l'union du roi naît un fils en septembre 1729 ce qui provoque la liesse du peuple et de l'Europe d'autant plus que le couple semble très amoureux. Au plan extérieur, Louis XV tente de remettre son beau-père sur le trône de Pologne, en vain mais reprend la Lorraine évitant ainsi la toute puissance autrichienne aux portes du royaume et confie le Duché à son beau-père. Ce qui était prévu arriva, la mort de Stanislas rendit le Duché de Lorraine à sa fille, reine de France. Louis XV participe aussi à restaurer la puissance de l'Empire Ottoman au Moyen-Orient. Le jeune roi est adulé dans toute l'Europe. Il commet sa première erreur en s'engageant dans une guerre contre l'Autriche pour soutenir la Prusse... Se dessine à nouveau le spectre de Louis XIV et de ses batailles délirantes. En outre, son fidèle ministre Fleury meurt en 1743 et Louis XV décide de gouverner seul à 33 ans. Pendant ce temps, le couple royal commence à se détériorer à cause des grossesses à répétition de la reine (10 dont 2 garçons). Le roi est de plus en plus infidèle et son épouse le lui reproche. Elle se réfugie dans la religion et les bonnes oeuvres. La réputation du roi est ensuite entachée lorsque, près de mourir lors de la guerre avec l'Autriche en 1944, le premier aumônier du roi refuse de lui donner l'absolution relativement à ses péchés d'adultère sauf confession publique. La réputation de Louis XV décline dans le peuple. Nullement calmé dans ses ardeurs, Louis XV rencontre Madame de Pompadour dans un bal donné lors du mariage de Louis le Dauphin. Elle est roturière, s'appelle Madame Poisson et bien qu'intelligente, cultivée et amoureuse, elle se heurte immédiatement à la Cour et au Peuple. Elle fait beaucoup pourtant pour l'évolution artistique du pays (porcelaine de Sèvres, construction de la place Louis XV aujourd'hui place de la Concorde, école militaire et surtout elle défend l'Encyclopédie de Diderot). On lui reproche tout et rien alors que très riche, elle aide le roi à sauver la France de la banqueroute. Logée à Versailles même, elle est un refuge pour Louis XV bien qu'il la délaisse vers 1750 mais la gardera comme amie jusqu'à sa mort. Lassé de La Pompadour, Louis XV recommence ses aventures. Les rumeurs s'amplifient, parlant d'orgies ce qui finit par détruire définitivement la réputation du roi. Au plan politique, il impose brutalement ses décisions bien qu'elles soient justes la plupart du temps. Madame de Pompadour influence toujours le roi en lui conseillant la nomination de ministres éclairés ou la déchéance des autres. Avec l'aide du Ministre des Finances, elle imagine le premier impôt pour les nobles et le clergé pour diminuer les déficits publics, ce qui est évidemment très mal accueilli. En butte aux contestations, Louis XV abandonne le projet pour augmenter la taille, impôt sur les revenus des roturiers : le Parlement manifeste. Sur le plan de la politique étrangère, Louis XV abandonne toutes ses conquêtes (notamment l'actuelle Belgique) à l'Autriche par le traité d'Aix-la-Chapelle en 1748 ce qui est très mal compris par le Peuple. Un peu plus tard, alors que les Français et les Britanniques se disputent les colonies du nouveau monde, le roi arrête son alliance avec les Prusses pour se rapprocher des Autrichiens. Les Prusses envahissent la Saxe et Louis XV entre de nouveau en guerre alors que la Grande-Bretagne a déjà déclaré la guerre à la France. Ce fut la guerre de 7 ans (1756-1763) qui aura de graves répercussions sur la France. Le roi semble de plus en plus incompétent et un déséquilibré tente même de l'assassiner le 5 janvier 1757. Damiens est exécuté dans des conditions effroyables en place de Grève. Les philosophes s'insurgent et le Peuple ne s'en montre guère satisfait. Louis XV choisit de se défaire de ses ministres sur les conseils de Mme de Pompadour et opte pour Choiseul comme Premier Ministre. Il autorise la publication de l'Encyclopédie et dissout l'ordre des Jésuites. Il arrête la guerre avec le traité de Paris 1763 confiant le Canada et l'Inde aux Britanniques. Le royaume en paix, Louis XV choisit Madame du Barry comme maîtresse royale qui est détestée par Choiseul : le roi se débarrasse de son meilleur ministre pour en nommer un autre plus autoritaire qui, en butte aux résistances du Parlement, exile les membres récalcitrants. Pourtant, la Justice devient sous son ministère une institution publique avec des fonctionnaires d'état. Le dauphin meurt le 20 décembre 1765. La petite vérole atteint le roi le 26 avril 1774. Il en décède le 10 mai 1774, laissant le trône à son petit-fils, Louis XVI.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< février 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28      
             

Saint Claude

Saint Claude naquit à Lyon en 1657. Il devint par la suite un serviteur de Jésus, un jésuite. Il passa sa vie à prêcher la parole de Dieu. Il mourut d'une tuberculose à l'âge de 41 ans.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies