inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

20 janvier 1942 : la terrible « la solution finale » est mise au point par les Nazis

La plus terrifiante extermination de l'homme par l'homme va être décidée en ce 20 janvier 1942. Malgré les thèses révisionnistes et la « compréhension » de certains écrivains, il faut dire et répéter qu'Adolf Hitler avait bien prémédité cette horreur et ce, depuis 1920. Mauvais élève et artiste raté, dilapidant la fortune de son père, devenant même clochard, sans femme, Hitler enviait l'aristocratie autrichienne et pour se faire remarquer, rejoignit les rangs de l'armée allemande lors de la première guerre mondiale. Il devint un indicateur contre les communistes, gesticulant et s'emportant. Pourtant le parti Nazi était à l'origine destiné à défendre les travailleurs. Le traité de Versailles étant très humiliant contre l'Allemagne, Hitler va trouver une cible idéale : les Juifs, pour cristalliser l'amertume de la population. Certes, il n'était pas le seul à cette époque mais il éliminera ses rivaux qui défendaient la même thèse afin d'en avoir la primeur. Orienté très à gauche, le parti Nazi élimina les communistes venant de Russie que le peuple allemand haïssait, tout simplement. En 1921, Hitler prépara son action et organisa les SA ou Sections d'Assaut, appelées encore « Chemises Brunes ». Deux ans plus tard, ce fut le chaos en Allemagne, le pays était en révolution permanente. Hitler rejoignit la
Bavière où il s'agita à nouveau, c'est ainsi qu'il fut arrêté le 9 novembre dans une brasserie. En prison, il écrivit « Mein Kampf » glorifiant la race Aryenne qui entre nous, n'a jamais véritablement existé puisque les Aryens descendaient des Mongols, ce qui n'a rien à voir avec des hommes blonds aux yeux bleus. Dans « Mein Kampf » (mon combat), Hitler s'en prenait déjà aux Juifs sans oser faire de même envers l'Eglise catholique connaissant ses points faibles mais sa puissance aussi. Un concordat sera même signé avec le Pape qu'Hitler s'empressera de renier. Quoi qu'il en soit, sorti de prison, plus personne ne pouvait l'arrêter dans ses sombres desseins. La défaite de 1918, c'était à cause des Juifs, la crise de 1929, c'était à cause des Juifs... Tout était de la faute des Juifs... En 1933, Hitler devint chancelier.... Ce n'était pas bien grave à l'époque puisque le parti Nazi était en perte de vitesse dans l'opinion publique. N'ayant que 3 Nazis dans son gouvernement, personne ne le prit au sérieux. Pour la plupart des politiques, c'était un gouvernement de pacotille même si les propos racistes fusaient de plus en plus. C'était sans compter la détermination d'Hitler qui décréta la dissolution de l'assemblée et s'empara du pouvoir, mettant au poste de Directeur de la Communication un certain Goebbels. Il nomma Goering au Ministère de l'Intérieur qui manipula la police et plaça des hommes de confiance à des postes clé. Comme l'opinion n'était toujours pas favorable aux Nazis, ils décidèrent de brûler le Reichstag (le parlement) en 1933. Hitler, responsable, cacha son jeu en accusant les Communistes. 4000 personnes furent arrêtées.... Hitler révéla enfin sa véritable nature en faisant ouvrir le camp de concentration de Dachau le 23 mars 1933. Y furent déportés les Communistes et les Juifs. Malgré cela, Hitler et son parti n'avaient toujours pas de majorité à l'assemblée. Usant d'un stratagème, il obligea à un vote lui donnant pratiquement tous les pouvoirs. À la mort du Président de la République, Von Hindenburg, Hitler se glissa à sa place et se fit élire « Führer » du IIIme Reich. Les premières lois antisémites furent promulguées en 1935. Les Juifs ne furent plus Allemands, les mariages mixtes furent dissous pour préserver la pureté de la race aryenne. Un boycott envers les commerces juifs eut lieu. Les exactions et les brimades se firent de plus en plus courantes. Aura lieu ensuite la nuit de cristal en 1938. Hitler poursuivit ses actions jusqu'à la date fatidique du 20 janvier 1942. En pleine guerre, une quinzaine de dignitaires nazis et de SS se regroupèrent à Wannsee, près de Berlin. Le sinistre Reinhard Heydrich, chef des services de sécurité, aborda, sur les ordres d'Hitler « la solution finale de la question juive ».... Tous les juifs d'Europe devaient être déportés (à noter qu'Hitler avait évoqué l'extermination des Juifs dès le 30 janvier 1939 si ceux-ci combattaient son projet politique). En 1941, Staline se désolidarisa d'Hitler et prit parti pour les alliés. Les massacres de Juifs commencèrent. Des expérimentations eurent lieu avec les gaz des camions pour asphyxier les Juifs en grand nombre ainsi que les handicapés. À la fin de 1941, on dénombrait déjà environ 400 000 Juifs exterminés à Chelmno en Pologne. Froids et calmes, les participants à cette réunion décidèrent d'une organisation industrielle... Il n'y avait plus de temps à perdre. Juifs, Tziganes, Communistes, Homosexuels, ils furent des millions à périr dans les camps d'extermination. Soldats, SS, certains citoyens... Tous participèrent, chacun à leur niveau, à la solution finale (on recense, on regroupe, on accompagne, on élimine). Finalement, on a obéi à un mégalomane qui n'aura même pas le courage de paraître en justice pour ses actes.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< janvier 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
             

Saint Sébastien

Saint Sébastien était un officier de l’armée de Dioclétien. Lorsqu’on découvrit, en 284, qu’il était chrétien, on l’attacha à un arbre pour le planter de plusieurs flèches pour enfin le bastonner. On lui rend hommage depuis le 4ème siècle et une église construire par Saint Damase entretient également sa pensée.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies