inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

20 novembre 1945 : ouverture du procès de Nuremberg

Ce jour-là fera date. Cela sera la première fois que des criminels de guerre seront reconnus comme criminels contre l'humanité, dans un procès public. Tous les états alliés s'étaient pour une fois concertés pour juger, non des crimes de guerre, mais des crimes contre l'humanité. Les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et l'Irlande, l'URSS et la France se rassemblent pour punir, de manière exemplaire, les tortionnaires Nazi. C'est à Yalta et à Potsdam que les alliés décident d'un jugement pour les chefs du régime Nazi. Les premières images des camps de concentration ont frappé les esprits. Pour ce jugement, il fallait un lieu : Nuremberg est celui qu'il fallait car le tribunal n'avait pas été trop endommagé, une prison annexe lui était dévolue et surtout... Nuremberg était l'antre du parti nazi. 200 Allemands seront jugés sur des bancs. Les quatre puissances sont représentées pour juger les actes des nazis : les
Etats-Unis avec Francis Biddle et John Parker, les Britanniques avec Geoffrey Lawrence et Norman Birkett, les Français avec Henri Donnedieu de Vabres et Robert Falco, les Soviétiques avec Iona Nikitchenko et Alexander Volchkov. Les procureurs généraux sont l'américain Robert Jackson, l'anglais Hartley Shawcross, le français Auguste Champetier de Ribes, le soviétique Rudenko. Hitler s'étant suicidé, restait à juger ceux qui l'avaient accompagné, voire qui l'avaient bien aidé. Le premier tribunal militaire international voyait le jour, mettant au second plan les règles militaires par rapport aux droits humanitaires. Tout fut passé à la loupe, même les exactions des alliés envers des populations civiles allemandes... Cependant, celles-ci furent minimisées par rapport aux horreurs commises par le parti nazi. Un premier procès avait commencé à Berlin le 18 octobre 1945. 24 criminels nazi et 6 organisations étaient jugées soit le parti nazi, les SS, les SD, la Gestapo, la SA et l'armée allemande. On leur reproche un complot, des crimes contre la paix, des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité. Seront examinés les cas de : Martin Bormann, chef du parti Nazi : mort par pendaison – Karl Dönitz chef de la marine : 10 ans – Hans Frank : mort par pendaison – Wilhem Frick, Ministre de l'Intérieur : mort par pendaison – Hans Fritzsche : auteur de lois antisémites sous la coupe de Goebbels : libéré - Walther Funk : Ministre de l'Economie : emprisonnement à vie – Hermann Göring : commandant de la Luftwaffe, numéro 2 d'Hitler : mort par pendaison (suicide avec du cyanure) – Rudolf Hess : secrétaire particulier d'Hitler : emprisonnement à vie, suicide le 17 août 1987 – Alfred Jodi : tête de la Wehrmarcht : mort par pendaison – Ernst Kaltenbrunner : SS responsable de la Gestapo, créateur du camp de Mauthausen : mort par pendaison – Wilhelm Keiter : Commandant de la Wehrmacht : mort par pendaison – Gustav Krupp, débile ayant échappé au procès – Robert Ley : Dirigeant du travail, suicidé le 25 octobre 1945... Et tous les autres comme Konstantin von Neurath, Franz von Papen, Erich Raeder, Joachim Von Ribbentrop, Alfred Rosenberg, Fritz Sauckel, Hjalmar Schacht, Baldur von Schirach, Arthur Seyss-Inquart, Albert Speer, Julius Streicher. D'autres procès eurent lieu comme ceux qui condamnèrent Otto Ohlendort ou encore Karl Brandt médecin chargé d'un programme d'euthanasie. Le procès des docteurs eut pour conséquence 7 condamnations à mort, 5 condamnations à perpétuité.... L'horreur était à son comble. Le procès de Nuremberg a été filmé, en noir et blanc certes, mais filmé, certains des accusés affichant un sourire en coin... Les camps de concentration avaient aussi été filmés révélant toute l'horreur d'actes que des “hommes” pouvaient commettre pour obéir à leur idéologie. C'est en ce sens, que le procès de Nuremberg aura marqué les consciences pour que jamais plus de tels actes ne se produisent.... Mais l'histoire poursuit son cours puisque le Rwanda a vécu encore de telles atrocités il y a peu de temps de cela. La communauté internationale n'a pas demandé un “procès de Nuremberg”... Pourquoi ?

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2006 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30    
             

Saint Edmond

Saint Edmond était le roi d’un territoire anglais. Les envahisseurs danois venaient souvent sur ses terres et le firent prisonnier pendant un combat. Mais Saint Edmond ne voulut pas céder aux danois, alors ces derniers le tuèrent, d’une mort souffrante : d’abord couvert de flèches, il fut ensuite décapité. Les anglais, pour rendre hommage à Saint Edmond, lui attribuèrent une couronne : celle du martyre. Une ville et une abbaye portent aujourd’hui son nom : Bury-saint-Edmond.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies