inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

16 décembre 1773 : prémices de la guerre d’Indépendance des Etats-Unis d’Amérique

Depuis une dizaine d'années, rien n'allait plus entre les treize colonies anglaises d'Amérique du Nord et le Parlement de Westminster. Celui-ci en effet soumettait les colonies à de multiples taxes sans leur demander leur avis. Déjà en 1764, une loi sur le sucre avait été mise en place, puis, un timbre fiscal fut exigé sur tous les documents administratifs... Toutes ces recettes allaient dans la poche du Parlement britannique pour « financer les coûts liés à l'administration et à la sécurité des colonies ». Les réactions furent virulentes de l'autre côté de l'Atlantique et en
Virginie, Patrick Henry, un député, prit la tête du mouvement de la désobéissance civile. Les percepteurs furent mis à mal et les provocations se multiplièrent contre Londres et ses représentants tandis que l'armée réagissait avec une grande violence en chargeant la foule révoltée. Le timbre fut alors abrogé pour calmer les esprits. Mais en 1768, le Parlement anglais imposa une taxe d'importation sur les produits nécessaires aux colons. C'est à Boston qu'un mouvement de boycott des marchandises vit le jour et en deux ans, les importations avaient diminué de moitié ! Londres supprima alors les droits d'importation sauf la taxe d'importation sur le thé, boisson préférée des Anglais !... Décidemment, c'en était trop pour les colons et les esprits s'échauffaient de plus en plus. Les manifestations contre le pouvoir britannique se multipliaient et lors de l'une d'entre elles, cinq manifestants furent tués. Cette journée du 5 mars 1770 fut surnommée « The Bloody massacre » (le massacre sanglant). Les ressentiments furent alors exacerbés. Or, trois navires chargés de thé arrivèrent à Boston. Le 16 décembre 1773, alors que les navires étaient à quai, le colon Samuel Adams accompagné de ses amis, tous déguisés en Indiens, montèrent à bord et jetèrent toute la cargaison de thé à la mer. C'est ce qu'on appela la « Tea-party ». En réponse, le roi anglais George III mit en place des lois pour sanctionner la colonie du Massachusetts en exigeant la fermeture du port de Boston et le remboursement de la cargaison. C'est alors que toutes les colonies britanniques se rallièrent au Massachusetts pour se rebeller contre Londres. Les délégués des treize colonies se réunirent ensuite à New York le 14 octobre 1774 pour écrire un cahier de doléances. Ces dernières furent toutes rejetées par le roi. Les modérés rejoindront alors les rebelles pour se préparer à la guerre d'Indépendance...

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< décembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Sainte Adélaïde

Sainte Adélaïde était la reine d’Italie, mais également d’Allemagne. Elle se maria avec Othon 1er. A la mort de ce dernier, elle régna de nombreuses années en élevant Othon II et III pendant lesquelles elle vécut des périodes difficiles. Mais sa force l’aida à passer ces épreuves ! Elle fut un chef d’Etat de qualité ainsi qu’une bonne chrétienne, toujours en aide aux plus démunis. Elle favorisa l’Eglise les dernières années de son existence. Sainte Adélaïde décéda à Seltz (aux alentours de Strasbourg) pendant un voyage vers l’une de ses abbayes.


> voir les astuces du jour
 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies