inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

7 novembre 1659 : le traité des Pyrénées met fin à la guerre entre la France et l’Espagne

C'est en 1635 que Louis XIII et Richelieu déclarèrent la guerre à l'Espagne. En effet, suite à un différend entre les Protestants de Bohême et l'empereur d'Allemagne en 1618, la guerre était inéluctable et devint européenne. Suite à l'intervention de l'Espagne très catholique et du Danemark et de la Suède auprès des Protestants, la France se lança aussi dans la guerre de Trente Ans afin d'éviter la reconstruction du grand empire de Charles Quint. Contre toute attente, Richelieu décida donc de soutenir les Protestants du Nord en 1635. Les combats durèrent des années plus particulièrement sur le territoire allemand, possession des Habsbourgs d'Espagne, qui fut complètement ravagé et pillé. Après la victoire des Français sur
les Espagnols à Rocroi, et alors que le jeune Louis XIV venait d'être intronisé, un premier traité de Westphalie mit un terme à une partie de la guerre de Trente Ans en 1648. La France était dès lors en position de force en Europe. Cependant, la guerre franco-espagnole perdura jusqu'à la bataille des Dunes (entre Dunkerque et Newport en Belgique) qui fut une victoire française en 1658. La France pouvait enfin poser ses conditions par le traité des Pyrénées signé le 7 novembre 1659 sur l'île des Faisans située sur le fleuve Bidassoa marquant la frontière entre la France et l'Espagne dans l'actuel département des Pyrénées-Atlantiques. Louis XIV fut représenté par Mazarin et Philippe IV d'Espagne par Don Luis de Haro. Le traité de paix régla les différends entre les Bourbons et les Habsbourgs. L'Espagne céda à la France le Roussillon, la Cerdagne, l'Artois mais aussi des places fortes de Flandre et de Lorraine comme Gravelines, Bourbourg, Saint-Venant, Avesnes, Le Quesnoy, Thionville, Montmédy ou encore Philippeville. Le duché de Lorraine fut occupé par les Français. Le traité des Pyrénées prévoyait également le mariage de Louis XIV avec l'infante d'Espagne Marie-Thérèse. Ce fut également l'occasion de restituer au Grand Condé ses titres et ses biens qui avaient été confisqués par Louis XIV après la Fronde tout en diminuant son pouvoir. Comme convenu le mariage fut célébré le 9 juin 1660 par l'évêque de Bayonne. Selon les termes du traité, Marie-Thérèse devait apporter avec elle une dot de 500 000 écus et devait renoncer pour elle-même et ses descendants à la couronne d'Espagne. Or, cette dot ne sera jamais versée et cela sera un prétexte pour Louis XIV pour revendiquer plus tard la couronne espagnole. Plus tard, la "paix du Nord" signée en 1660 mettra un terme à la guerre entre la Suède et la Pologne et l'Europe fut enfin pacifiée. À cette époque, la France fut à son apogée avec le rayonnement du roi soleil et devint la première puissance européenne tant par sa richesse, que par son territoire, ses armées et surtout sa culture.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< novembre 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  
             

Sainte Carine

On ne sait pas grand-chose sur Sainte Carine, à part qu’elle fut attachée et mutilée avec son mari Saint Mélassippe pendant la persécution de l’empereur Julien l’Apostat. On raconte que le fils des deux époux ne répudia même pas le Christ devant l’horrible supplice de ses parents ; il fut malgré tout décapité.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies