inscription newsletter Inscription newsletter
envoyer la page à un ami | Ajouter aux favoris | Version imprimable | annuaire  

9 juin 1885 : le Vietnam devient français

Le 25 août 1883, le traité de Hué précise à l'empereur du Viet-nam que son pays est désormais sous protectorat français, ce qui n'est pas vu d'un très bon oeil par la Chine. Des troupes chinoises mènent alors la vie dure aux Français notamment à Lang-son, petite ville du Tonkin, région vietnamienne située au sud de la Chine. Les troupes françaises du lieutenant-colonel Herbinger doivent reculer en mars 1885. À Paris, Georges Clemenceau et des députés apparentés critiquent ouvertement Jules Ferry et sa politique coloniale. Les Français manifestent contre le gouvernement qui est finalement renversé. Cela n'arrête pas
le nouveau gouvernement qui arrive à faire admettre à la Chine le protectorat français sur le Tonkin et l'Annam (nord et centre du Vietnam). Le 9 juin 1885, le traité de T'ien-tsin est signé et la Chine renonce à ses droits sur le Vietnam. Mais les révoltes se poursuivent et l' « insurrection des lettrés » massacre des dizaines de milliers de chrétiens. En 1887, la France crée l'Union indochinoise en regroupant toutes ses colonies du sud-est asiatique. La réorganisation coloniale sépare les trois provinces de l'ancien empire vietnamien sur le plan administratif. Les trois régions sont désormais : le Tonkin au nord, région traversée par le fleuve rouge – l'Annam, un pays montagneux au centre – la Cochinchine au sud avec le delta du Mékong. S'y ajoutent le Cambodge et le Laos (en 1893). Ayant désormais l'emprise sur tout l'empire du Vietnam, la France modernise le pays avec de nouvelles infrastructures et administrations dirigées par la marine française. L'enseignement est développé avec un collège d'interprètes, l'écriture chinoise est remplacée par le « quoc ngu » et l'armée compte également de nombreux annamites. L'Indochine devient une colonie prospère qui apporte de nombreux profits (riz, caoutchouc). Des instituts Pasteur sont installés à Saigon et à Nâ Trang. Des routes sont construites ainsi qu'une voie ferrée le long de la route impériale jusqu'aux sources du Mékong. Le Christianisme se répand dans la population ainsi qu'une nouvelle religion, le « Cao Dai ». Pourtant, les Français installés sur place font subir des humiliations à la population autochtone. Des insurrections ont lieu, soutenues par l'empereur qui est exilé. La population ne se calme pas surtout après l'annonce de la révolution bolchevique dont les membres sont en étroite relation avec les partis chinois (Komintern et Kuomintang, respectivement communiste et nationaliste). Les choses deviennent de plus en plus difficiles pour les Français à partir de 1920. Lors de la seconde guerre mondiale, les Japonais envahissent l'Indochine française, faisant de la propagande anticolonialiste. Finalement, en 1945, les Japonais s'emparent de l'Indochine.

Contributions de Catherine
Votez cet article :  photo - Très bien  photo - Bien  photo - A revoir

>> Voir tous les articles classiques
>> Envoyer cet article à un ami
>> Ajouter cet article dans vos favoris

 


<< juin 2007 >>
Di Lu Ma Me Je Ve Sa
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             

Sainte Diane

Diane passait une vie mondaine car elle était issue d'une famille très aisée. Un jour, malgré les contradictions de sa famille, elle décida d'entrer chez les dominicaines. Sa foi était si grande qu'elle attira de nombreuses personnes vers le christianisme.



 

[ Retour à l'Annuaire ]




Qui sommes nous ? - Contact - Protection des données personnelles

Copyright 2002 / 2019 Aquadesign.be® Tous droits réservés, propriété exclusive de la SPRL Webbies